Actualité
20 janvier 2017
Air et Santé
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Plans et programme d'actions

Des actions opérationnelles pour l’air d’Auvergne-Rhône-Alpes

Paysage pollution Grenoble
Partager :

Après une fin d’année 2016 marquée par un épisode de pollution aux particules en suspension de grande ampleur au niveau national et en particulier en région Auvergne-Rhône-Alpes, la ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Ségolène Royal a présenté des actions opérationnelles pour l’air.

Lors de cette conférence de presse, la ministre a reçu des citoyens, des collectivités et des entreprises ayant fait le choix de la mobilité durable et a profité de l’occasion pour remettre :

  • le millionième certificat de la qualité de l’air,
  • la 15 000ème prime à la conversion pour l'achat d'un véhicule léger électrique,
  • la première prime pour l'achat d'un scooter électrique,
  • la première prime à la conversion pour l’achat d’un véhicule utilitaire électrique.

 

La ministre a présenté les actions opérationnelles pour la qualité de l'air selon différentes thématiques :

  • « Agir pour la qualité de l'air dans les transports », par l’encouragement des citoyens et des collectivités à agir pour l’air à l’aide des certificats CRIT’AIR, ou encore par l’octroi de prime à la conversion pour l’achat de véhicules très peu polluants (scooter et vélos électriques, élargissement de la prime aux véhicules utilitaires…)

  • « Réduire les pollutions liées au chauffage », par le renouvellement des anciennes chaudières grâce au crédit d’impôt pour la transition énergétique, l’élargissement du Fond Air Bois à de nouveaux territoire, en mettant l’accent sur certains territoires (l’un des objectifs est de faire de la vallée de l’Arve un « Territoire respirable »).

  • « Accompagner le secteur agricole sur le long terme », pour réduire les pratiques pouvant être défavorables à la qualité de l’air.

  • « Associer les industriels à la lutte contre la pollution de l'air », à l’aide du plan national de réduction des émissions atmosphériques (PREPA), en cours d’élaboration dans le cadre de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte.

 

La Région Auvergne-Rhône-Alpes est citée en exemple pour son implication au sein des territoires avec notamment Grenoble Alpes Métropole ainsi que la Vallée de l’Arve dont les actions en faveur de la réduction des émissions polluantes sont engagées depuis plusieurs années.

 

Certaines mesures sont déjà appliquées sur les territoires, en effet, la métropole grenobloise a mis en place lors des derniers pics de pollution, pour la première fois sur le territoire national, la circulation différenciée à l’aide des vignettes CRIT’AIR. De ce fait, l’Isère est l’un des départements ayant fait le plus de demande de certificats qualité de l’air. La collectivité est considérée comme à « l’avant-garde » par le Ministère pour son organisation de restrictions de circulation différenciée lors des pics de pollution grâce à l’implication de la ville, la métropole, le syndicat mixte des transports en commun et la préfecture. Dans cette démarche, plus de 200 000 courriers ont été envoyé aux habitants pour les informer et les inviter à s’équiper de ces certificats. Le Fonds Air Bois déjà en vigueur dans la Vallée de l’Arve sera étendu au sein de Grenoble Alpes Métropole, mais également à d’autres territoires : le Pays Voironnais, la communauté de communes du Grésivaudan, Annemasse et également au Conseil départemental de l’Essonne.

 

La Haute-Savoie est également concernée avec un programme spécifique pour faire de la Vallée de l’Arve un « Territoire respirable ». En effet, 34 jours consécutifs de pollution aux particules PM10 a été enregistré entre le 30 novembre 2016 et le 4 janvier 2017. De multiples actions sont engagées sur le territoire en faveur de la qualité de l’air :

  • la réduction de la vitesse des poids lourds,

  • le renforcement du Plan de Protection de l’Atmosphère afin d’améliorer son efficacité sur les 41 communes concernées,

  • l’expérimentation du Fonds AIR BOIS de l’ADEME (aide à l’acquisition de dispositif de chauffage moins polluants)

  • ...

De nouvelles initiatives devraient voir le jour sur ce territoire :

  • L’accentuation des aides pour un chauffage moins polluant (renforcement du Fonds AIR/BOIS afin de diminuer les émissions de particules, prime de renouvellement doublée pour le renouvellement des appareils de chauffage au bois, soutien aux particuliers installant des équipements innovants visant à filtrer les particules dans les foyers ouverts, campagne d’information incitative…).

  • L’expérimentation d’un fonds Air / Industrie visant à aider les sites industriels à réduire leurs émissions polluantes. L’objectif est d’aller au-delà des seuils réglementaires.

  • La création d’une zone à circulation restreinte au niveau de la Vallée de l’Arve, à l’échelle des 41 communes, en particulier pour limiter les poids lourds en transit, en même temps que le renouvellement des flottes de camions avec des véhicules plus propres (gaz naturel).

  • Le renforcement de la surveillance de la qualité de l’air dans la Vallée.

 

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes s’engage auprès des territoires partenaires afin d’accompagner et de suivre les actions en faveur de la qualité de l’air.