Actualité
21 juin 2017
Air et Santé
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Episode de pollution

Premier épisode de pollution par l’ozone en Auvergne-Rhône-Alpes

Ciel bleu soleil
Partager :

La région Auvergne-Rhône-Alpes subit actuellement un épisode de pollution dû à des taux élevés d’ozone (O3). L'ensoleillement et les premières grosses chaleurs sont favorables aux réactions photochimiques transformant des polluants précurseurs en ozone, à faible altitude.

carte_pollution_21062017

Les conditions météorologiques caniculaires (dispositif de vigilance canicule activé sur 9 des 12 départements de la région) sont favorables à une transformation des émissions polluantes en ozone, dont les concentrations augmentent progressivement sur la région au fil des jours.

Lundi 19 juin, les niveaux se sont rapprochés du seuil d’information et de recommandations. Ce seuil a effectivement été atteint mardi 20 juin et mercredi 21 juin dans le bassin grenoblois. Compte tenu de la persistance de l'épisode sur le bassin grenoblois, le dispositif est passé au niveau d'alerte. Les autorités préfectorales ont alors activé un dispositif destiné à protéger les populations et à réduire les rejets de polluants avec la mise en oeuvre d'actions, notamment sur le trafic routier : limitation de vitesse, puis une interdiction de circulation pour les véhicules les plus anciens, dans le cadre de l'arrêté préfectoral du 9 décembre 2016. Plus d’informations sur le site de la Préfecture de l’Isère.

Les concentrations ont également été élevées sur le reste de la région avec l’activation du dispositif préfectoral d’information et de recommandations  sur le bassin lyonnais Nord-Isère, le mardi 20 juin, puis à nouveau à partir du jeudi 22 juin.

Jeudi 22 ont encore dépassé ou approché les seuils réglementaires sur plusieurs zones (bassin grenoblois, bassin lyonnais, ouest Ain, Pays de Savoie,...

Vendredi 23, les taux d'ozone resteront encore élevés et le seuil d'information et de recommandations pourrait à nouveau être franchi ponctuellement dans la région, la vigilance reste de mise. 

Samedi 24, une baisse des taux d'ozone se profile, avec un changement de masse d'air prévu par Météo France (arrivée d'un flux de nord-ouest, baisse progressive de la température).

 

L’ozone c’est quoi ?

L’ozone est un polluant dit « secondaire », il n’est pas directement rejeté par une source de pollution, et n’est donc pas présent dans les gaz d’échappement des véhicules ou les fumées d’usine. Il se forme par une réaction chimique initiée par les rayons UV (Ultra-Violet) du soleil, à partir de polluants dits « précurseurs de l’ozone », dont les principaux sont les oxydes d’azote (NOx) et les composés organiques volatils (COV), qui eux proviennent de sources diverses comme le transport routier, l’industrie (solvants organiques), etc.

Cycle ozone
L’ozone : bon ou mauvais ? Il faut bien faire la différence entre deux types d'ozone :
- A très haute altitude, dans la stratosphère, l’ozone est un gaz naturellement présent. Il forme la « couche d'ozone » qui filtre et nous protège des rayons solaires ultraviolets.
- A basse altitude, dans la troposphère, l’ozone est présent en faible quantité. Lorsque sa concentration augmente, il est considéré comme un polluant dit « secondaire » car il se forme par réaction chimique entre des gaz précurseurs (NOx, COV et CO). Ces réactions sont amplifiées par les rayons solaires.

Quels sont les effets sur la santé et l’environnement ?

Les effets de la pollution à l’ozone sont multiples et concernent différents éléments : la santé, la végétation, les bâtiments…

Concernant la santé, les enfants, les personnes âgées, les asthmatiques, les insuffisants respiratoires sont particulièrement sensibles à la pollution par l’ozone. Des taux élevés de ce gaz irritant peuvent provoquer toux, inconfort thoracique, essoufflement, irritations nasale et oculaire. La présence importante d’ozone peut également augmenter la sensibilisation aux pollens. Lorsque le taux ambiant d’ozone augmente, une élévation des indicateurs sanitaires (mortalité anticipée, admissions hospitalières, etc.) est observée dans les jours qui suivent.

Effet Santé Ozone

L’ozone a également des effets sur l’environnement en perturbant la croissance de certaines espèces végétales et en entraînant des baisses de rendement dans les cultures. Il contribue par ailleurs à l’effet de serre. Enfin, il attaque et dégrade certains matériaux (le caoutchouc par exemple).

Comment être informé lors d’un épisode de pollution ?

C’est simple, rendez-vous à la rubrique « Abonnement newsletter » et choisissez de recevoir dans votre messagerie : les épisodes de pollution, le bulletin quotidien, le bulletin hebdo de l'air….

Où trouver les prévisions de la qualité de l’air ?

Consultez les prévisions pour le jour et le lendemain sur www.atmo-auvergnerhonealpes.fr, pour les territoires qui vous intéressent.