Actualité
28 septembre 2017
Air et Santé
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
Innovation
Recherche/coopération

[R] Challenge : mettre en action le numérique pour améliorer la qualité de l’air dans le Grand Lyon

rchallenge.jpg.png
Partager :

Le 20 septembre dernier la Métropole de Lyon, en partenariat avec Atmo Auvergne-Rhône-Alpes et la Caisse des dépôts, a donné le point de départ d’une démarche d’innovation numérique inédite : le [R] Challenge. Son ambition : résorber la pollution de l'air dans la métropole.

Accompagner l'amélioration de la qualité de l’air dans le Grand Lyon

La qualité de l’air dans le Grand Lyon est un sujet de préoccupation majeur pour ses habitants. Déjà, en 2013, les Grands Lyonnais étaient 97% à se dire préoccupés par la qualité de l’air qu’ils respirent (sondage Air Rhône-Alpes/Ipsos 2013).

En cause, les épisodes de pollution de forte ampleur qui surviennent ponctuellement sur la zone. Pourtant, depuis 10 ans, la qualité de l’air s’est améliorée, grâce entre autres à un effort particulier du monde industriel et au renouvellement du parc automobile. Mais les lyonnais savent que l’on peut mieux faire : fluidité des transports, aménagement urbain, informations… Les champs d’amélioration sont multiples pour diminuer nos émissions de polluants mais pour cela, chaque citoyen, chaque décideur, chaque acteur de la ville doit prendre conscience de la tâche à accomplir. C’est l’amélioration de la qualité de l’air qui est en ligne de mire, donc de la qualité de vie dans la métropole lyonnaise.

 

 Les champs d’amélioration sont multiples pour diminuer nos émissions de polluants mais pour cela, chaque citoyen, chaque décideur, chaque acteur de la ville doit prendre conscience de la tâche à accomplir.

 

Et si on essayait le numérique ?

apc_0487.jpg
Démonstration d'un micro-capteurpersonnel de qualité de l'air - 20/09/2017

Pour aller au bout de ses ambitions, la métropole de Lyon se dote de mesures et d’outils concrets, rassemblés dans le Plan Oxygène, pour « faire du territoire un exemple en matière d’environnement. » Une des ambitions de ce plan est de parier sur le numérique pour améliorer les processus, l’information et les technologies qui contribueront à améliorer la qualité de l'air dans la ville.

Service mobile, collecte et modélisation de données, technologie de dépollution, aménagement… Le champ des possibles est ouvert à ceux qui veulent échanger et démontrer que, par leur projet, le numérique peut être un levier de progrès environnemental pour la ville de demain.

Ils étaient déjà une centaine, le 21 septembre dernier, à brainstormer lors du lancement de la démarche au Pop-Up social  le Centsept !

 

Une méthode : l'innovation ouverte

Ainsi la démarche d’innovation ouverte, baptisée [R] challenge a été créée. A l’initiative du Grand Lyon et soutenue par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes et la Caisse des dépôts, elle consiste à mettre en action, par une série d’événements, les acteurs de l’industrie, de la santé, de l’urbanisme, de la mobilité, de l’environnement, de l’énergie et du numérique pour imaginer de réelles solutions environnementales et sociétales pour demain.

Ces échanges aboutiront à un appel à projets, ouvert à tous les acteurs ou groupement d’acteurs du Grand Lyon ou d’ailleurs.
Les solutions numériques les plus cohérentes, répondant aux problématiques du territoire, seront alors accompagnées par les différents partenaires, prototypées, alimentées en données, améliorées et expérimentées sur le territoire. L’objectif ? Faire atterrir des solutions testées et approuvées pour améliorer la qualité de l’air dans le Grand Lyon, voire au-delà.

En qualité de référent scientifique et de partenaire de la démarche, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes aura pour mission de guider l’évolution des projets sélectionnés en leur fournissant les données légitimes et l’expérience nécessaire à leur évolution.

etape_rchallenge.png
Le grandes étapes de la démarche d'innovation [R] Challenge - Grand Lyon

 

Retrouver toutes les informations sur le site du [R] Challenge