Ambroisie et pollens

fotolia_62394018_s_bouleau_pollen_copy_fotolia_jackf.jpg
Partager :

Les grains de pollens sont nécessaires au développement des végétaux. Toutefois, pour les 10 à 20 % de la population qui y sont allergiques, ils constituent une véritable pollution biologique de l’air. En Rhône-Alpes, les pollens de graminées ou d’arbres tels que le bouleau sont à l’origine d’allergies importantes mais c’est le pollen d’ambroisie qui suscite le plus de préoccupation.

L'ambroisie

Les pollens

 

L’ambroisie

L'ambroisie est une plante envahissante dont le pollen est fortement allergisant. Rhône-Alpes est la région la plus touchée en France. Agir contre l'expansion de cette plante est un enjeu majeur de santé publique qui requiert l'implication de tous.

L’ambroisie, une plante sauvage et envahissante

ambroisie_adulte_avec_des_inflorescences_.jpg

Ambrosia artemisiifolia, l'ambroisie à feuilles d'armoise, communément appelée Ambroisie, fait partie de la famille des composées (Astéracées).

C’est une plante envahissante qui est apparue pour la première fois en France à la fin du XIXe siècle. Elle provient d’Amérique du Nord et l’Homme est le vecteur principal de son introduction et de son expansion. Elle pousse préférentiellement dans les cultures de printemps et plus particulièrement le tournesol, le long des routes, des voies ferrées, des vergers etc.

Depuis environ 20 ans, l’ambroisie est en pleine expansion et colonise une grande partie du territoire français. Les pollens sont libérés d’août à septembre avec généralement un pic vers la mi-août.

 

L’ambroisie, une plante dangereuse pour la santé

Le pollen d’Ambroisie est très allergisant. Il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d’air pour que les symptômes apparaissent chez personnes sensibles.

Selon l’Agence Régionale de Santé, les principales manifestations cliniques sont des rhinites, conjonctivites et trachéites, qui peuvent parfois déclencher des formes d’asthme assez graves.

En Rhône-Alpes, environ 10% de la population de Rhône-Alpes sont allergiques au pollen d’ambroisie, ce qui génère pour la région Rhône-Alpes des coûts de santé estimés entre 11 et 16 millions d’euros pour l’année 2012 (Etude de l’ARS sur les coûts de l’ambroisie en région Rhône-Alpes).

Agir contre l'expansion de cette plante est un enjeu majeur de santé publique qui requiert l'implication de tous.

 

3 000 000 : C’est le nombre de rhônalpins  fortement exposés chaque année au pollen d’ambroisie

 

stade_developpement_ambroisie.jpg

Comment reconnaître la plante d’ambroisie ?

Le différent stade de développement de l’ambroisie : La plante présente un port aérien et peu dense. Sa hauteur de croissance dépend de la nature du sol et de son environnement. La hauteur d'une plante en fleurs peut varier de 10 à 180 cm.

Les feuilles : Larges, minces, très découpées, elles sont du même vert sur chaque face, ce qui distingue la plante de l'armoise. Pas d'odeur quand on froisse la feuille entre les doigts.
 
La tige : La tige est généralement rougeâtre et poilue, solide et fortement ramifiée d’une hauteur de 70 cm en moyenne

Les fleurs : Petites et verdâtres, elles sont disposées à l'extrémité des tiges. Les fleurs mâles et femelles d'une même plante sont séparées.

  • Les fleurs mâles sont groupées en longs épis bien visibles,
  • Les fleurs femelles sont très discrètes, insérées à l'aisselle des feuilles à la base des épis, isolées.

 

 

 

S’informer et agir contre l’ambroisie

Si vous ou vos proches êtes allergiques, consultez la page Prévision du risque allergique au pollen où vous retrouverez la carte hebdomadaire de risque allergique à l’ambroisie.
Elle vise à aider les personnes allergiques à adapter leur comportement et leur traitement aux conditions à venir.  Elle est réalisée en collaboration étroite avec le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), expert de l’allergie au pollen et de la prévision à court terme.

Si vous identifier des plants d’ambroisie, adoptez le bon comportement en fonction du lieu :

  • Sur ma propriété : je l'arrache !

  • Hors de ma propriété et sur un terrain public, s'il y a seulement quelques plants : je l'arrache !

  • Hors de ma propriété, s'il y a en a beaucoup : je signale la zone infestée grâce à la plateforme Signalement Ambroisie

 

logo_iconi1024px_transmis.png

La plateforme Signalement Ambroisie est un dispositif participatif permettant à chaque rhônalpin d’identifier des plants d’ambroisie et de les signaler.

Composé d’un site internet, d’une application mobile, d’une ligne téléphonique ou encore d’un email dédié, la plateforme Signalement Ambroisie  permet de réaliser des signalements de la plante par différents canaux.

► Allez sur la plateforme SIGNALEMENT AMBROISIE
► En savoir plus sur la plateforme SIGNALEMENT AMBROISIE

 

Les Pollens

En dehors du pollen d’ambroisie, surveillé de près par Air Rhône-Alpes, il existe près de 25 sortes de pollens allergisants courants répertoriés en France. Souvent considérés comme nuisibles, ils ne sont pourtant pas tous dangereux.


Le contenu qui suit est issu, avec leur aimable autorisation, du site internet du Réseau National de Surveillance Agrobiologique (RNSA).


 

Les principaux pollens allergisants

Les pollens ne sont pas tous allergisants. Pour provoquer des symptômes d´allergie, il est indispensable que les grains des pollens arrivent sur les muqueuses respiratoires de l´homme.
Seules les plantes anémophiles disséminent les grains de pollens par le vent ; alors que les plantes entomophiles nécessitent l'intervention d´un insecte pour assurer leur fécondation en transférant le pollen de la fleur mâle d´origine à la fleur femelle réceptrice.

  • Les pollens allergisants sont émis par des plantes (arbres et herbacées) anémophiles.
  • Pour être allergisants, un grain de pollen doit disposer de substances (protéines ou glycoprotéines) reconnues comme immunologiquement néfastes pour un individu donné.

 

Quels sont les pollens allergisants ?

ARBRES       

POTENTIEL

ARBRES        

POTENTIEL

Cyprès

5

Platane

3

Noisetier

3

Mûrier

2

Aulne

4

Hêtre

2

Peuplier

2

Chêne

3

Orme

1

Pin

0

Saule

3

Olivier

3

Frêne

4

Tilleul

2

Charme

3

Châtaignier

1

Bouleau

5

   

 

HERBACEES

POTENTIEL

HERBACEES

POTENTIEL

Oseille

2

Ortie

1

Graminées

5

Chenopode

3

Plantain

3

Armoise

3

Pariétaire

4

Ambroisie

5

Potentiel allergisant de 0 = nul à 5 = très fort

Il est bien sûr possible d'être sensible à d'autres pollens que ceux de la liste mais ceux-ci restent les plus courants, notamment en ville.

 

L´allergie

Plus de 20% de la population française souffre d´allergie respiratoire. De nombreux facteurs peuvent être à l´origine de ces manifestations. Ils peuvent être classés en 3 catégories :

  • Les facteurs environnementaux intérieurs : il s´agit de tous les allergènes potentiels respirés avec l´air intérieur des locaux : acariens, moisissures, poils de chat, poils de chien, etc…
  • Les facteurs environnementaux extérieurs : il s´agit de tous les allergènes potentiels respirés avec l´air extérieur : pollens, moisissures.
  • Les facteurs de pollution atmosphérique : il existe des relations triangulaires entre pollution, pollens et allergie. La pollution peut à la fois agir sur les pollens en modifiant leur structure biochimique extérieure et par là même leur allergénicité et sur les muqueuses respiratoires de l´homme en modifiant sa sensibilité immunologique aux grains de pollens.

 

Les symptômes

  • La rhinite allergique saisonnière : nez bouché, éternuements, nez qui coule et démangeaisons.

  • La conjonctivite allergique saisonnière : yeux rouges qui piquent, avec sensation de sable dans les yeux.

  • Crises d’asthme: Les petits pollens, qui peuvent pénétrer jusque dans les bronches, peuvent provoquer des crises d'asthmes avec de diminution du souffle, sifflements bronchiques, toux persistante souvent nocturne.

  • Œdèmes et urticaire sont plus rares. Il faut tenir compte de la saison et de la météo.

Toutes ces réactions sont améliorées par la pluie et aggravées par le vent. Elles sont plus importantes à l´extérieur qu´à l'intérieur.

 

logo_rnsa.png

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) est une association loi de 1901, créée en 1996 pour poursuivre les travaux réalisés depuis 1985 par le Laboratoire d'Aérobiologie de l´Institut Pasteur à Paris.

Ce réseau a pour objet principal l´étude du contenu de l´air en particules biologiques pouvant avoir une incidence sur le risque allergique pour la population. C´est à dire l´étude du contenu de l´air en pollens et en moisissures ainsi que du recueil des données cliniques associées.

► Allez sur le site du RNSA