Qui sommes-nous ?

header_sommes_nous.jpg
Partager :

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est l’observatoire agréé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes.

Les observatoires de surveillance de la qualité de l’air d’Auvergne (ATMO Auvergne) et de Rhône-Alpes (Air Rhône-Alpes) ont fusionné le 1er juillet 2016 suite à la réforme des régions introduite par la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (loi NOTRe).

Statut

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est une association de type « loi 1901 » agréée par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie.  L’association agit dans l’esprit de la charte de l’environnement de 2004 adossée à la constitution de l’Etat français et de l’article L.220-1 du Code de l’environnement. Elle gère un observatoire environnemental relatif à l’air et à la pollution atmosphérique au sens de l’article L.220-2 du Code de l’Environnement.

Les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA) sont des organismes français mesurant et étudiant la pollution atmosphérique au niveau de l'air ambiant. Elles sont agréées par le ministère de l'Écologie pour communiquer officiellement leurs résultats. Par décret ministériel, elles ont obligatoirement le statut d'association à but non lucratif (loi 1901 ou loi 1908). Il existe au moins une AASQA par région administrative française.

Une action d’intérêt général

Atmo Auvergne- Rhône-Alpes inscrit son action dans le cadre de l’intérêt général et de la mission de service public définie par l’article L.221-3 du Code de l’environnement par lequel l’Etat confie la surveillance de la qualité de l’air à un organisme régional agréé. Elle respecte également les conditions d’agrément de l’article L.221-3 du Code de l’environnement ainsi que les obligations qui y sont rattachées.

« Atmo Auvergne-Rhône-Alpes inscrit son action dans le cadre de l’intérêt général et de la mission de service public »

Missions

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes structure son activité autour de 5 missions fondamentales :

  • Observer via un dispositif de surveillance chargé de la production, la bancarisation et la dissémination de données de référence sur la qualité de l’air.
  • Accompagner les décideurs dans l’élaboration et le suivi des plans d’actions à moyen et long terme sur l’air et les thématiques associées (énergie, climat, nuisances urbaines) comme en situations d’urgence (épisodes de pollution, incidents ou accidents industriels)
  • Communiquer auprès des citoyens et les inviter à agir en faveur d’une amélioration de la qualité de l’air.
  • Anticiper en prenant en compte les enjeux émergents de la pollution atmosphérique et les nouvelles technologies par la mise en place de partenariats dans le cadre d’expérimentations, d’innovations, de programmes européens.
  • Gérer la stratégie associative et l’animation territoriale, organiser les mutualisations en veillant à la la cohérence avec le niveau national.
Présentation des missions d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

 

► Voir stratégie et coordination

Une activité réglementée

Les missions de l’observatoire s’inscrivent dans le Plan Régional de Surveillance de la Qualité de l’Air (PRSQA), plan
répondant à une obligation réglementaire de définir la stratégie de surveillance régionale de la qualité de l’air (décret du
21/10/2010). Ce document est lui-même en cohérence avec le Plan National de Surveillance de la qualité de l’air (PNSQA)
qui définit les orientations nationales en matière de surveillance de la qualité de l’air pour les 5 ans à venir.

Gouvernance

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes regroupe plus de 220 adhérents, tous concernés par la problématique de la qualité de l’air et répartis selon 4 collèges :

  • Les représentants de l’état,
  • Les collectivités territoriales et locales,
  • Les professionnels de l’industrie et du transport,
  • Les associations de consommateurs, de protection de l’environnement, ainsi que les personnalités qualifiés (scientifiques, professionnels de santé).

Sa constitution quadripartite garantit son indépendance et la transparence de l’information délivrée.

Un ancrage territorial fort

Pour bénéficier d’un ancrage territorial fort et être au plus près des préoccupations et des enjeux locaux, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes s’appuie sur six comités territoriaux  qui constituent un réseau unique de correspondants locaux.
Pour en savoir plus,  consultez :
la liste des membres d'Air Rhône-Alpes en 2016
- la page "animation territoriale" sur le rapport d’activité 2015

Carte du territoire Auvergne-Rhône-Alpes

Certifications

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a passé avec succès l’audit de renouvèlement de sa certification Iso9001 en intégrant les nouvelles dispositions issues de la révision de la norme en 2015.
Après 3 ans d’efforts pour réduire l’impact environnemental de la structure, qui se sont concrétisés par une baisse de plus de 50% des émissions de particules liées à nos trajets professionnels, nous souhaitons aller plus loin.
Compte tenu des valeurs associatives d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, l'objectif est de mettre en place une démarche RSE qui accompagnera la mise en œuvre du futur PRSQA 2017-2021 . Une évaluation à la fin du quinquennat permettra de mesurer le chemin parcouru et celui qui reste à faire dans un esprit de transparence et d’amélioration.

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est la prise en compte par celles-ci, sur une base volontaire, des préoccupations sociales et environnementales dans leurs activités et dans leurs interactions avec les autres acteurs, appelés "parties prenantes". C’est la mise en application du concept de « Développement durable » en entreprise.

Pourquoi la RSE ?
La RSE intègre l’environnement mais également les autres aspects du développement durable d’une entreprise regroupés sous forme de 7 questions centrales :

  1. La gouvernance de l’organisation
  2. Les droits de l’homme
  3. Les relations et conditions de travail
  4. L’environnement
  5. Les bonnes pratiques des affaires
  6. Les questions relatives aux consommateurs
  7. L’engagement sociétal