Rejoignez-nous

equipe_pagerejoigneznous_salaries_full.jpg
Partager :

L’observatoire de la qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes présente une grande diversité de métiers autours de ses principales activités : mesure de la qualité d’air, études et modélisation des phénomènes atmosphériques, analyse des données, cartographie, accompagnement des décideurs dans l’élaboration et le suivi des plans d’actions ou encore l’information du public.

Offres d’emploi en cours

Aucune offre d’emploi n’est disponible pour le moment.

Postuler

Vous pouvez adresser vos demandes au service administratif d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes.

Nos métiers

Métrologues, inventoristes, modélisateurs, spécialistes des phénomènes atmosphériques, techniciens de laboratoire… 80 personnes travaillent tous les jours à l’amélioration de la qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

clement_metrologue.jpg

Métrologue

Le métrologue assure en premier lieu le raccordement en laboratoire des mesures de qualité de l’air mises en œuvre sur le terrain avec l’étalon national. Il calcule les incertitudes de mesures, réalise les tests de matériel, participe activement aux projets ou au développement des activités du laboratoire.

Garantir la fiabilité des mesures de tout un réseau est une tâche très motivante pour le métrologue.
Thibaud, métrologue

 

cindy_inventoriste.jpg

Inventoriste

L’inventoriste quantifie annuellement les émissions de toutes les sources de  polluants anthropiques pour alimenter l’inventaire des émissions. Il le repartira sur le territoire (spatialisation) pour les mettre à disposition de tous sous forme cartographique.

Les calculs d’émissions polluantes sont nécessaires à de nombreuses missions (alimentation des observatoires, plans d’actions, modélisation…) et permettent d’assurer la transversalité Air/Climat/Energie dans de multiples projets.
Cindy, inventoriste

 

florent_charge_etudes.jpg

Chargé(e) d’études

Le chargé d’études organise des campagnes ponctuelles de mesures ou participe à l’implantation des stations fixes de mesure. Il exploite les outils de traitements de données et participe à leur amélioration : base de données, outils de cartographie, statistiques. Il analyse et interprète les données de qualité de l’air et produit les statistiques réglementaires et les diagnostics territoriaux à l’aide des données de qualité de l’air et autres paramètres complémentaires.

Chargé d’études est un  métier riche et varié qui  permet de faire le lien entre la technique et l’ingénierie et ainsi sur tous les aspects d’un projet.
Florent, Chargé d’études

 

 

ariane_modelisateur.jpg

Modélisateur(trice)

Le modélisateur met en œuvre les modèles numériques de qualité de l’air permettant de mettre à disposition des cartes de prévision, de diagnostic ou de simulation d’action portant sur la qualité de l’air.

Pour être chargé(e) d’étude en modélisation il faut être précis, rigoureux et avoir à cœur de chercher des pistes d’améliorations pour rendre concrète et perfectionner les cartographies finales.
Ariane, modélisatrice

 

 

hugo_technicien.jpg

Technicien

Le technicien assure le support technique à la mise en œuvre et au bon fonctionnement des mesures et prélèvements de qualité de l’air en station.

Le technicien doit avoir de solides connaissances techniques et métrologiques. La polyvalence du métier, mélange entre travail de bureau et travail sur le terrain n’a finalement que peu d’égal dans le monde du travail.
Hugo, Technicien

 

 

steve_referent_territorial.jpg

Référent(e) territorial(e)

Parmi ses missions principales, le référent territorial est chargé de :

  • Participer à la préparation et à l’animation d’un ou plusieurs comités territoriaux, et conseils départementaux de l’environnement, et des risques sanitaires et technologiques du territoire, et maintenir le réseau relationnel avec les membres
  • Assister la Direction territoriale dans la mise en œuvre et le suivi des programmes spécifiques aux territoires, notamment les projets, les plans et programmes territoriaux,

  • Assurer la gestion des projets sur le territoire, et en priorité ceux concernant les plans et programmes

  • Participer à la mise en œuvre  de la stratégie de communication auprès du public sur le territoire

Référent territorial pour moi c’est l’opportunité de travailler de manière rapprochée et concertée avec les différents acteurs locaux pour agir efficacement pour l’amélioration de la qualité de l’air et la santé des populations.
Steve, référent territorial Loire Drôme, Ardèche.

 

veronique_coordinateur.jpg

Coordinateur

Le coordinateur anime les actions d’un des 5 axes du Plan de Surveillance de la Qualité de l’Air, coordonne les projets et participe au développement de son axe.

Etre coordinateur d’un axe du Plan Régional de Surveillance de la Qualité de l’Air (PRSQA), c’est un peu comme être un chef d’orchestre.
En tant que coordinatrice des plans réglementaires, j’anime les actions développées par Air Rhône-Alpes dans le cadre de ces plans, coordonne les projets réalisés par les chefs de projet, m’assure de leur cohérence et de leur efficacité. Je suis l’interface avec les partenaires extérieurs, en lien avec les référents territoriaux.
Véronique, coordinatrice des plans et programmes

 

mario_chef_projet.jpg

Chef de projet

Le chef de projet gère et manage tous les éléments d’un projet (Planification, chiffrage, suivi régulier, maîtrise des échéances, mise en œuvre, rédaction des documents, et communication de résultats…). Il anime et coordonne les ressources liées au projet (hommes, finances et matériel) en lien avec les Chefs de Services et les Coordinateurs.

Lorsque vous êtes chef de projet, vous êtes maître du jeu !
Vous devez planifier, organiser le projet ; suivre son bon déroulement; trouver des solutions aux problèmes…et ceci dans un seul but : satisfaire les partenaires internes et externes au projet.
Mario, Chef de projet.