Ain et Pays de Savoie : le bilan du 4ème trimestre 2016

Partager :
Vallée de l'Arve - NL Ain et Pays de Savoie

Les indices du trimestre en un clin d'oeil

Au cours de ce quatrième trimestre 2016, la qualité de l'air était majoritairement "bonne à très bonne" (indices 1 à 4) plus de 50% du temps sur la plupart des agglomérations de l'Ain et des Pays de Savoie. L'agglomération de Passy fait toutefois exception puisqu'elle a enregistrée une qualité de l'air "moyenne à très mauvaise" (indices > 5) sur la moitié du trimestre, dont 34 % du temps avec un indice "mauvais" (>8). Les particules en suspension ont été le polluant majoritaire de l'indice de qualité de l'air au quotidien (entre 50 % et 80 % du temps).

Indices en Ain et Pays de Savoie_bilan du 4eme trimestre 2016

 

Les épisodes de pollution

Sur ce trimestre, en particulier au cours du mois de décembre, un important épisode pollué d'ampleur régionale a été observé, dû à la persistance d'un temps anticyclonique stable, froid et sec, favorable à l'accumulation des particules émises par le chauffage au bois, le trafic et les activités industrielles.

La vallée de l'Arve a été particulièrement touchée, avec 32 journées d'activation d'un dispositif préfectoral (29 en dispositif d'alerte et 3 en dispositif d'information).

La zone des pays de Savoie, quant à elle, a  connu 22 journées d'activation d'un dispositif préfectoral  (17 en dispositif d'alerte et 5 en information).

Nombre d'activation du dispositif Ain Pays de Savoie_bilan du 4eme trimestre 2016.jpg

 

Que dit le réseau fixe ?

Vis-à-vis de la réglementation annuelle, sur l’année 2016 :

Concernant le dioxyde d'azote, le nombre de dépassement du seuil réglementaire horaire  fixé à 200µg/m3 évolue fortement par rapport au troisième trimestre avec 35 dépassements dans la Vallée de Chamonix, sur le site de proximité  trafic de Bossons (la réglementation autorise au maximum 18 heures de dépassements par an de cette valeur). En fond urbain, on compte un seul dépassement de ce seuil sur le site urbain de Chamonix.

Pour les particules PM10, le nombre de dépassement du seuil réglementaire journalier  fixé à 50 µg/m3 évolue lui aussi nettement par rapport au troisième trimestre, avec 36 dépassements sur Passy, dans la Vallée de l'Arve, dépassant ainsi la valeur limite (la réglementation autorise au maximum 35 jours de dépassements par an pour ce seuil). Sur le site urbain de Loverchy à Annecy, on dénombre 24 dépassements .

Pour le dioxyde de soufre, la valeur limite  n'a pas été franchie.

Pour l'ozone, le seuil journalier pour la protection de la santé fixé à 120 µg/m3 sur 8 heures est franchi sur l'ensemble des stations de mesure. Ce seuil , à ne pas dépasser plus de 25 jours par an (valeur cible), a été franchi 23 fois sur le site urbain de Bourg-en-Bresse et 22 fois sur les sites urbains de Chambéry et d'Annecy.

 

Nombre de dépassement-Ain et Pays de Savoie- 4eme trimestre 2016