Sud-Isère : le bilan du 4ème trimestre 2016

Partager :
NL_vue-de-grenoble_t.jpg

Les indices du trimestre en un clin d'oeil

Au cours de ce quatrième trimestre de l’année, la qualité de l'air sur l'agglomération grenobloise était "très bonne à bonne" 61% du temps, "moyenne à médiocre" 37% du temps et mauvaise 2% du temps. Le polluant majoritaire lors du calcul de l'indice de qualité de l'air au quotidien était les particules près de 80% du temps.

Indices en Sud-Isère_bilan du 4eme trimestre 2016

 

Les épisodes de pollution

Durant ce trimestre, en particulier au cours du mois de décembre, un important épisode pollué d'ampleur régionale a été observé, du à la persistance d'un temps anticyclonique stable, froid et sec, favorable à l'accumulation des particules émises par le chauffage au bois, le trafic et les activités industrielles.
Au cours de cet épisode, 14 journées d'activation d'un dispositif préfectoral dûes aux particules ont été dénombrées  sur la zone du bassin grenoblois (9 jours activés au niveau d'information et 8 jours au niveau d'alerte).

Nombre d'activation du dispositif dans le Sud-Isere_bilan du 4eme trimestre 2016.jpg

 

Que dit le réseau fixe ?

Vis-à-vis de la réglementation annuelle, sur l'année 2016, les valeurs cibles et valeurs limites n’ont pas été dépassées pour le dioxyde de soufre, le dioxyde d’azote et les particules sur le Sud-Isère. Par rapport au troisième trimestre, le nombre de dépassement du seuil réglementaire journalier pour les particules PM10 fixé à 50 µg/m3 évolue  nettement sur l'ensemble des sites de surveillance, en particulier sur le site de proximité automobile "Grenoble Rocade Sud", avec  32 dépassements  et sur le site urbain de St-Martin-d'Hères avec 5 dépassements (pour rappel : la réglementation autorise au maximum 35 jours de dépassements par an de ce seuil).
Concernant l'ozone, le seuil journalier pour la protection de la santé fixé à 120 µg/m3 sur 8 heures a été franchi sur l'ensemble des stations de mesure. Ce seuil, à ne pas dépasser plus de 25 jours par an (valeur cible), a déjà été franchi à 31 reprises sur la zone périurbaine du sud grenoblois mais aussi à 27 reprises sur la zone urbaine de Grenoble. La valeur cible est donc franchie en plusieurs zones du bassin grenoblois.

Nombre de dépassement en Sud Isère 4eme trimestre 2016.jpg