PACT’AIR : Programme d’ACtions Transfrontalier pour la qualité de l’AIR du Grand Genève

Partager :
lac_geneve_etude_pactair_full.jpg
État :
En cours
Date de début de l'étude :
1 juillet 2016
Date de fin de l'étude :
30 juin 2019
Zone(s) concernée(s) :
CC du Genevois
Région Rhône-Alpes
Ain
Lieu(x) précis de l'étude :
Grand Genève - Région Auvergne-Rhône-Alpes
Catégorie :
Amélioration des connaissances, innovations et partenariats
Thématique(s) :
Evaluation de la qualité de l’air
Plans et programme d'actions
Recherche/coopération
Objectifs

La qualité de l’air est un enjeu majeur de santé publique qui ignore les frontières. A l’échelle de l’agglomération transfrontalière du Grand Genève, les responsables politiques sont d’accord pour considérer l’amélioration de la qualité de l’air comme une priorité environnementale, qui repose en premier lieu sur une gestion coordonnée et partagée de cette ressource naturelle.

La collaboration transfrontalière dans ce domaine existe déjà depuis des années, elle fait l’objet d’une dynamique continue et positive entre les représentants français, genevois et vaudois. Ainsi, lors de la précédente programmation INTERREG IV, le projet G2AME a permis l’élaboration d’un outil novateur pour modéliser la qualité de l’air de toute la région.

Désormais, il convient de profiter de cet outil pour élaborer le premier plan d’actions transfrontalier d’amélioration de la qualité de l’air. Composé de mesures temporaires et permanentes, son efficacité sera testée initialement par simulation grâce à l’outil G2AME (dans sa version 2, qui en assurera ensuite l’évaluation au fil des années. Cet outil G2AME, pour être pleinement opérant, devra parallèlement être mis à jour et bénéficier d’évolutions lui permettant d’être utilisé « en routine » par les différents partenaires experts, notamment pour prévoir d’un jour à l’autre la survenue d’éventuels épisodes de pollution. Enfin, des actions de communication devront accompagner l’élaboration et la mise en oeuvre de ce plan d’action transfrontalier, afin d’en favoriser l’appropriation par l’ensemble des acteurs du Grand Genève, et plus largement, pour sensibiliser différents publics à cette thématique vitale de la qualité de l’air.