Allergie à l'ambroisie : plus de la moitié des rhônalpins demeure très exposée

Partager :
Presse
23 juin 2015

En 2014, plus de 3,6 millions de rhônalpins ont été exposés aux pollens d’ambroisie pendant plus de 20 jours à un niveau de risque allergique suffisant pour déclencher des symptômes chez toutes les personnes sensibles. Les cinq départements bordant la vallée du Rhône (Drôme, Isère, Rhône, Ain et Ardèche) concentrent la quasi-totalité de la population exposée avec un département davantage touché : la Drôme. En effet, 71 % de ses habitants ont été exposés plus de 40 jours à un niveau élevé de risque allergique.

Cette plante invasive et dangereuse pour la santé sévit d’août à septembre, période où elle libère son pollen fortement allergisant. En Rhône-Alpes, l’allergie à l’ambroisie coûte plus de 15 millions d’euros par an en dépenses de santé.

Face à un tel enjeu de santé publique, l’ARS, la Région Rhône-Alpes, Air Rhône-Alpes et le RNSA ont lancé en 2014 une plateforme interactive “signalement ambroisie” qui permet d’impliquer chaque Rhônalpin dans la lutte contre l’ambroisie.